Passage à niveau

Il y a des gens qui vous donnent de la valeur quand vous pensiez ne pas en avoir. Il y a des personnes dont la délicatesse particulière, les mots ou les gestes, vous rendent visible et précieux. 

C’était une période particulière de ma vie, une période où la douceur et la gentillesse n’en faisaient plus partie. J’avais fait l’aller-retour à Paris pour présenter mon livre au milieu de ce que je considérais être comme de Vrais Auteurs, de Grands Écrivains. J’étais partie pour 24h, laissant derrière moi reproches et peurs pour partager une soirée avec de Grands Auteurs. 

Je me souviens de son accueil chaleureux alors que j’arrivais comme un imposteur au milieu de ce dîner haut en couleurs, je me sentais aussi peu légitime et à ma place qu’une girafe s’élançant sur la glace.

Je me souviens de son verre de vin, oui, le sien, qu’il m’a donné devinant que j’en avais bien plus besoin, je me souviens de sa manière de se saisir du micro et de me le tenir pour que l’on ne voie pas que je tremblais bien trop.

Je me souviens de chacun de ses mots, de ses conseils avisés et amusés : « ne te laisse jamais prendre en photo en train de boire ou manger », je me souviens de la douceur de son regard tandis que je lisais mon extrait, de son sourire m’encourageant à ne pas m’arrêter.

Je me souviens que la première question sur mon roman, c’est lui qui l’a posée comme pour s’assurer que je ne resterai pas en rade de réponses, comme pour ouvrir mon carnet de bal et en pousser d’autres à s’y inscrire. 

Il y a des gens qui vous donnent de la valeur parce qu’ils vous portent par le cœur, parce qu’ils vous soutiennent par la douceur, des personnes tout juste rencontrées et qui font plus pour votre vie en une soirée, une nuit que ceux avec qui vous la partagez.

Il est curieux de constater que ces personnes recroisent souvent votre route lorsque vous êtes à nouveau devant le passage à niveau du doute, à observer les trains passer sans embarquer. Il a suffi aujourd’hui d’un clin d’œil, sans doute anodin de sa part, pour que tout me revienne précisément en mémoire. Un clin d’œil pour me souvenir de ma valeur. Et sans doute, comme d’autres qui m’ont portée, même brièvement, sans rien savoir de cette étrange année, ces précieux passagers n’ont pas la moindre idée, ne savent pas, tout ce que je leur dois…

Il y a des êtres faits de douceur et de délicatesse qui vous donnent de la valeur, parce qu’ils vous portent par le cœur et vous remettent à niveau au passage des trains.  

4 réflexions au sujet de « Passage à niveau »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.